Comment choisir les bonnes chaussures?

20 janvier 2020

Ce sont nos chaussures qui nous supportent toute la journée. C’est une bonne raison pour les choisir avec soin. De mauvaises chaussures peuvent être à l’origine de différentes pathologies du genou ou de la colonne, sans compter les chances de mauvaises chutes.

Pour une marche sécuritaire et stable, les chaussures jouent le premier rôle. Il importe donc de s’attarder aux caractéristiques physiques de vos pieds, à certaines de vos douleurs ou malaises et de connaître les surfaces sur lesquelles vous ferez la majorité de vos déplacements.

Comme la chaussure est, pour beaucoup de gens, un accessoire de mode, la beauté et le design prennent souvent le dessus sur la fonctionnalité et le confort. Pensons à la chaussure à bout trop pointu, aux talons vertigineux ou au manque de soutien. Une autre erreur courante est de porter les mauvaises chaussures pour l’activité que nous voulons faire, par exemple : porter des bottes de ville pour une randonnée en forêt, des chaussures non imperméables sous la pluie ou encore de lourdes bottes de marche pour faire ses courses.

Ignorer certaines pathologies du pied comme les ongles incarnés ou les cors peut également vous pousser à acheter des chaussures de la mauvaise taille afin d’éviter la douleur.

Quelques conseils pour choisir les bonnes chaussures

Certains critères sont incontournables, peu importe votre type de pied.

Votre chaussure se doit d’être munie d’une semelle antidérapante et semi-flexible afin de minimiser le risque de glissade et de chute. (Quand on prend la chaussure dans nos mains on ne doit pas être capable de la tordre dans tous les sens.) Une bonne chaussure doit également maintenir adéquatement le talon (bon contrefort). Vous devriez également porter une attention particulière à la matière, qui doit être confortable, et surtout ne pas comprimer le pied.

Il importe également de choisir la bonne pointure. Celle-ci peut différer d’un modèle à l’autre. La plupart des vendeurs de chaussures pourront vous proposer de prendre la mesure exacte de vos pieds à l’aide d’un pédimètre (brannock device). Une fois la chaussure enfilée, le pied bien poussé vers l’avant, vous devriez pouvoir insérer l’index entre votre talon et le contrefort de la chaussure (s’assurer que les orteils sont bien étendues). Toujours concernant la grandeur parfaite, mieux vaut faire l’essayage en fin de journée, puisque les pieds ont tendance à gonfler légèrement.

Lorsque les orthèses plantaires sont nécessaires

Certaines blessures ou défauts biomécaniques du pied se guérissent difficilement sans le port d’orthèses plantaires. L’appareil orthopédique permettra de soulager le patient en réduisant le stress et le poids, exercés sur le pied.

Les orthèses plantaires doivent être prescrites dans le cas d’une mauvaise répartition du poids sur les pieds, mauvaise usure des chaussures, douleurs qui persistent ou augmentent. Le port d’orthèses plantaires permet d’améliorer l’évolution des symptômes et d’éviter les répercussions sur les autres parties du corps.

Si vous portez déjà des orthèses plantaires, les conseils ci-dessus sont à suivre à la lettre. Une chaussure n’offrant pas le soutien nécessaire ne permettra pas d’optimiser le traitement.

Sur rendez-vous Disponibilité en journée/soir

Cliquez ici pour prendre rendez-vous >>