Avis important

Covid-19

Quelle est la différence entre une chaussure traditionnelle et une chaussure pour orthèse?

23 février 2021

Elle est loin derrière nous l’époque ou l’on pouvait aisément deviner qui était un porteur d’orthèse, simplement en regardant ses chaussures. Il existe maintenant, pour les porteurs d’orthèses, une foule de choix s’adaptant à tous les gouts. Plus besoin de faire de compromis en matière de style, il y a du choix, et ce pour toutes les saisons que vous ayez besoin de sandales, de bottes ou encore de chaussures pour pratiquer votre sport préféré. Il y a cependant quelques aspects à prendre en compte quand on choisit une paire de souliers pour ses orthèses.

Caractéristiques d’une chaussure pour orthèse 

Une chaussure pour orthèse sera plus profonde qu’une chaussure traditionnelle. Il s’agit en effet d’aménager un espace pour placer l’orthèse. D’ailleurs si vous tentiez de porter de telle chaussure sans orthèse, elle serait trop profonde et vous causerait un inconfort au niveau de l’apex des malléoles, les petits os que nous avons de chaque côté des chevilles.

La chaussure orthopédique doit être conçue pour éviter les pressions excessives ce qui cause inévitablement des douleurs en cours de journées. Elles doivent assurer une excellente stabilité du pied et de la cheville et doivent protéger la plante des pieds, pour se faire, la chaussure pour orthèse doit avoir une certaine rigidité sans que cela ne soit excessif. Il doit cependant être difficile de tordre la chaussure comme un simple bout de tissus. La partie arrière de la chaussure doit également avoir une certaine solidité pour éviter la pronation, c’est-à-dire l’affaissement du pied lors de la marche.

Dans le même ordre d’idée, elle doit aussi posséder des renforts et des contreforts adéquats de manière à assure un bon maintien du talon et des côtés du pied. Tel que précisé plus haut, elles doivent être plus profondes ou posséder une semelle amovible. Il faut également penser à choisir la bonne grandeur et surtout la bonne largeur de chaussure. Vous pouvez vérifier cet aspect simplement en retirant la fausse semelle et en la posant par terre. Si en appuyant votre pied dessus, il déborde de tous les côtés, c’est que la chaussure est trop petite et vous causera des douleurs. C’est d’autant plus important pour les gens ayant ce que l’on appelle communément des oignons (hallux valgus). En matière de longueur, la règle est toujours la même, il doit être possible d’insérer un index derrière le talon.

Magasiner au bon moment

Le moment de la journée où vous essayez les chaussures est également à prendre en compte. C’est connu, plus la journée avance et plus les pieds ont tendance à enfler, tout spécialement chez les personnes atteintes de troubles veineux. Il est donc recommandé de magasiner ses chaussures en fin de journée pour s’assurer de choisir un modèle qui ne sera pas trop étroit.

Une chaussure pour prothèse ne doit pas rimer avec inconfort, au contraire. Elle doit permettre d’assurer un confort qui optimisera la vie au quotidien. Dans le doute sur le choix idéal de vos chaussures pour prothèse, il vaut toujours mieux consulter un professionnel. Il saura vous guider adéquatement et vous permettra ainsi de jouir d’une paire de chaussures qui saura vous mener où vous voulez aller.

Sur rendez-vous Disponibilité en journée/soir

Cliquez ici pour prendre rendez-vous >>